Ma lutte, Être entière 




En parcourant le Web hier, je suis tombé sur cette citation de Sacha guitry « l’on n’est pas ici pour se faire du souci. On n’est pas ici bas pour se faire du tracas, amusez vous comme des fous, la vie passera comme un rêve  »
Ce qui m’a inspiré à écrire cet petit article qui me tiens à coeur sur mes sentiments. Je tenais aussi à signifier que l’avantage d’avoir un blog inconnu est que personne ne lira alors on peut s’exprimer sans contrainte et en toute franchise.
Revenons à cette citation qui embrasse mes principes de vie, qui est de vivre notre sans le regard d’autrui. Principe qui est difficile en ce moment avec toutes les prises de position POUR OU CONTRE les femmes noir où l’homme noir en général. 
L’atmosphère actuelle est que chaque personne doit être un partisan de quelque chose sinon vous êtes mal vu.
Et nous avons une longue liste de causes comme : féministe, afrocentrique, nappy, poilus et fier, etc. 
Ma foi, tout cela est bien noble, mais mon problème se situe au niveau des leaders, ce qui prônent qu’il y a trop d’inégalités et que les noirs sont mal représenté. Je trouve qu’ils sont tellement hypocrite et ingrat que je vais leur demander de mettre en exécution la citation de Sacha Guitry et de cesser de nous berner.
La femme africaine n’a pas besoin qu’on lui dise comment être ou ne pas être.
On a pas besoin de la reconnaissance occidentale ou de qui que ce soit.
Non, si vous voulez lutter pour votre cause, éviter d’utiliser la femme noire ou le noir pour vous faire voir.
N’attendez pas que les kardashian fasses les nattes et que l’on dise que c’est tendance pour que vous le décrier et hisser le drapeau de l’appropriation culturelle.
Hmmm, appropriation culturelle quand cela vous arrange, mais combien de vous se sentent africain, combien connaissent leur culture, nous sommes tous habillé en jeans, tee shirt et toutes les tendances Mode provenant de l’occident… Qui parle d’appropriation culturelle déjà ??? 
Ne critiquer pas ce que vous êtes en voulant nous imposer une autre mentalité.
Ne m’apprends pas à être africaine ou noir je le suis, c’est mon quotidien, j’ai nullement besoin de porte-parole.
Pour finir, je tenais à dire que de nous laisser vivre notre vie selon notre entendement, nappy, poilus, grosse, mince, soumise, insoumise, vendeuse, illettrée, travailleuse.
Vous dénoncer le fait que l’on imposé des standards, mais que fais tu quand tu me dicte qui je dois Être.
Enfin, je tiens à ajouter que je suis un Être humain, et souvent je suis en proie aux doutes, mais c’est ce qui fait de moi un être humain et non une personne sans valeur.
Femme noire, soit qui tu VEUX. 
Monsieur Bambi 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s